Societe

Tunisie: Boycott des examens du 1er trimestre, dialogue de sourds entre les enseignants et le ministère de l’Education

Un dialogue de sourds semble régner entre le ministère de l’Education qui annonce avoir invité la Fédération générale de l’enseignement secondaire à la table des négociations mais celle-ci réfute avoir reçu quelque invitation au dialogue, une situation compromettant la semaine bloquée qui devrait débuter ce lundi.

Le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, a invité le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et la Fédération générale de l’enseignement secondaire à poursuivre les négociations sur les points litigieux, a annoncé le directeur juridique du ministère de l’Education.

Fathi Zermadini a indiqué que la partie syndicale a été invitée à négocier, indiquant la possibilité de rattraper l’opportunité de faire les examens était toujours possible et que le ministère était ouvert au dialogue.

Mais il a indiqué que le partenaire social a indiqué qu’il ne suspendra pas la décision de boycotter les examens qu’après la signature d’un accord.

Pour sa part, le  secrétaire général de la Fédération générale de l’enseignement secondaire, Lassaad Yacoubi, a nié lundi avoir reçu une invitation du ministère de l’Education nationale à négocier, contrairement à ce qui avait été annoncé par le directeur général des Affaires juridiques du ministère de l’Education.

Il a souligné que la Fédération de l’enseignement secondaire est prête à négocier et attend une invitation de l’autorité de tutelle.

Yacoubi a noté que le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, s’est vanté d’avoir organisé des examens dans un ou deux lycée, oubliant que des milliers d’élèves n’ont pas fait les examens.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com