Tunisie – Certificats de décès : Y a-t-il eu des consignes pour les médecins privés

En cette période d’épidémie, tous les décès, surtout ceux survenus aux domiciles des victimes sont supposés suspects d’être dus au coronavirus.

Comme la manipulation des épouilles, de même que l’inhumation, doivent répondre à des règles et un protocole stricts, n’y a-t-il pas lieu d’émettre des consignes destinées aux médecins de libre pratique qui sont souvent appelés à faire des constats de décès.

En effet, le ministère de la Santé devrait diffuser une circulaire ou tout autre document, destiné aux médecins de libre pratique, pour définir la démarche à suivre en cas de constat d’un décès de leur part.

Les médecins devraient, dans de telles circonstances, avoir à disposition, un protocole officiel définissant les cas où la mort est considérée comme suspecte au coronavirus, auquel cas, quelles sont les démarches à suivre, les précautions à prendre, les mesures à décider pour l’entourage du défunt et les autorités à informer.

Surtout qu’il n’est pas exclu que certaines familles vont essayer d’ignorer les consignes en cas de décès suspect et auront tendance à vouloir inhumer leurs morts de façon « normale » ce qui présenterait un risque certain pour la famille et pour tous ceux qui auront eu la mauvaise idée d’aller présenter leurs condoléances ou d’assister aux funérailles, ne sachant pas qu’il pourrait s’agir d’un décès dû au virus.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut