A la une

Tunisie – Chokri Belaïd : Il ne fallait pas le provoquer ?

Tunisie – Chokri Belaïd : Il ne fallait pas le provoquer ?

Le secrétaire général du parti des patriotes démocrates unifiés, Chokri Belaid a requis et obtenu le droit de réponse aux accusations qui lui avaient été adressées sur les ondes de Mosaïque FM. C’est dans ce cadre qu’il était l’invité du plateau ce lundi 3 décembre 2012.

Concernant les accusations faites à son encontre par le député et dirigeant  du Mouvement Ennahdha, Habib Ellouze,  Belaïd a défié quiconque, le ministre de l’intérieur, Ali Laarayedh en premier, d’ouvrir les archives et de prouver sa culpabilité et son implication dans la collaboration avec la police de Ben Ali.

Il a assuré que leur passé de militants était plus propre que le celui des gens d’Ennahdha. Dans ce registre, il a tenu a rappeler notamment le télégramme de remerciement envoyé par Rached Ghannouchi à Sakher Materi ou encore l’article élogieux rédigé par Abdelmajid El Najjar en faveur de Ben Ali…

Chokri Belaid a déclaré que le ministre de l’intérieur Ali Laarayed endosse deux rôles celui  du “Derwiche” qui danse pour le Mouvement Ennahdha et celui d’un homme d’État.

Il a conseillé à ce gouvernement, qui cherche à contourner la révolution, de faire plutôt face aux problèmes comme ceux de la pauvreté et du chômage, qui criblent le pays et qui sont gérés de façon calamiteuse.

Il a déclaré que les ministres actuels sont habités par “le lobby du pouvoir”, d’où les slogans qui ont été scandés à leur encontre et qui les traitent de nouveaux Trabelsi…

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut