Tunisie – Communiqué du ministère de l’Intérieur suite au décès d’un individu au poste de police de Bouhajla

Le ministère de l’Intérieur a publié, ce dimanche, un communiqué pour donner des détails en rapport avec le décès d’un citoyen au poste de police de Bouhajla dans le gouvernorat de Kairouan. Pour rappel, ce décès a suscité beaucoup d’indignation et de colère chez les riverains et a entrainé des mouvements de protestation qui ont duré jusqu’à tard dans la nuit.

Le communiqué explique que l’individu en question n’est pas le marchand ambulant à qui les policiers avaient saisi la balance pour étalage illégal en dehors des espaces du marché. Il s’agit du frère du commerçant qui, suite à la saisie de la balance de son frère, a rejoint la voiture des policiers et a eu un accrochage avec eux. Il a, par la suite, été emmené au poste de police où il a été, aussitôt, pris d’un malaise et a perdu connaissance, sans que personne ne l’ai touché. La police cite comme témoin, un autre citoyen présent au poste, au moment des faits.

L’individu a été emmené d’urgence à l’hôpital de Bouhajla où les policiers ont appris qu’il était suivi pour un problème cardiaque. C’est pour cette raison qu’il a été transféré au service des urgences de l’hôpital de Kairouan. Mais il est décédé en cours de route.

Le procureur de la République et un juge d’instruction se sont déplacés à l’hôpital où ils se sont entretenus avec les médecins qui ont pris en charge le cadavre, les agents, de même que les témoins. Ils se sont par la suite rendus au poste de police de Bouhajla et ont visionné les images des caméras de surveillance.

Le parquet a ordonné une enquête qui a été confiée à la brigade de recherches de la garde nationale, et a ordonné une expertise technique du pacemaker que portait la victime pour réguler son rythme cardiaque et qui aurait eu une défaillance à l’origine du décès.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com