Politique

Tunisie: Concernée par la justice transitionnelle, Abir Moussi répond à Sihem Ben Sedrine

En réponse aux déclarations de la présidente de l’IVD, Sihem Ben Sedrine, selon lesquelles la présidente du Parti Destourien Libre (PDL), Abir Moussi, est concernée par la justice transitionnelle, celle-ci a affirmé que “la loi est derrière moi, j’exprime mon opinion et je dis ce qui devrait être dit.”

“Sihem Ben Sedrine agit en dehors de la loi et n’a respecté aucune institution de l’Etat ni gouvernement, ni l’Assemblée du peuple  ni le pouvoir judiciaire”, a-t-elle précisé dans une déclaration vendredi sur radio Shems Fm.

Selon elle “Sihem Ben Sedrine estime que tous les membres de l’ancien régime sont concernés par la justice transitionnelle”, ajoutant ” c’est un honneur pour moi d’avoir servi la Tunisie avec patriotisme et que je n’étais pas un pion de l’étranger qu’on remue lorsqu’on voulait nuire aux intérêts nationaux du pays”.

La présidente du Parti Destourien Libre a ajouté que “Sihem Ben Sedrine ne fait aujourd’hui qu’appliquer des diktats extérieurs (…) le 3 novembre 2018, nous organiserons une manifestation devant le siège de l’Instance pour lui dire Dégage!”.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut