Politique

Tunisie: Concessions pour le choix du chef de gouvernement, Rached Ghannouchi se justifie

Le nouveau président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Rached Ghannouchi a justifié les concessions sur le choix du chef du gouvernement en assurant qu'”il n’y avait que les imbéciles qui ne changent pas d’avis”.

Il a dévoilé que le prochain chef du gouvernement pourrait appartenir au premier ou au dixième rang d’Ennahdha comme il pourrait être un ami du parti.

Ghannouchi a précisé que son parti prendra en considération tous les équilibres possibles lors de la formation du gouvernement pour que celui-ci ait une assise populaire importante.

Evoquant son élection à la tête de l’ARP, Ghannouchi a ajouté que son mouvement ne peut boycotter aucun parti élu par le peuple car le régime électoral l’oblige à composer avec tout le monde, avouant que son élection à la présidence du Parlement n’aura pas été possible sans l’accord d’autres structures telles que Qalb Tounes.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut