Tunisie – Confiance au gouvernement : Le curieux vote en deux temps !

La marge des résultats du vote de confiance pour le gouvernement d’Elyes Fakhfakh a été assez confortable, dépassant de quelques voix le quorum requis. Mais cela n’empêche que les partis qui menaient la danse lors de ces débats n’étaient pas tout à fait sûrs de leur coup. Ce qui les a fait recourir à un subterfuge concernant la modalité de vote, pour pouvoir s’assurer du passage du gouvernement.

Nous avions attiré l’attention sur ce subterfuge, quand nous avons évoqué la panne des boutons de vote électronique qui est tombée on ne plus à pic, ce mercredi. Ce qui a motivé un vote en deux temps. Un premier vote électronique, suivi d’un décompte rapide des voix, pour s’assurer de l’obtention du nombre requis. A défaut de quoi, on pouvait se rattraper en passant au vote à main levée, pour combler un éventuel manque.

D’ailleurs le résultat du vote a confirmé ce stratagème, puisque le nombre de députés qui ont voté contre la confiance au gouvernement qui se montait à 77 députés, a été obtenu, justement, en deux temps. Un premier, avec le vote électronique où on comptait 60 voix contre. Ensuite quand « ils » se sont assurés du passage du gouvernement, ils y ont ajouté, au vote à la main, les 17 autres voix qui ne leur servaient plus à grand-chose.