Tunisie – Coronavirus : Des sommités médicales et personnalités nationales adressent une motion au chef du gouvernement

Un collectif composé de plusieurs dizaines de personnalités entre des hommes politiques et, surtout, de sommités médicales issues de différentes spécialités, a adressé, il y a une dizaine de jours, une motion au chef du gouvernement, pour l’appeler à prendre, dans les meilleurs délais, des mesures radicales, afin de freiner la propagation de l’épidémie en Tunisie.

Parmi les mesures proposées par ce collectif, et dont une grande partie a été mise à exécution, depuis, il y a le confinement sanitaire total pour encore trois semaines, le couvre feu de minuit à six heures du matin, la fourniture du personnel soignant en moyens de protection, et le mise à leur disposition de moyens de transport pour les emmener de et vers leurs lieux de travail. Création de pôles médicaux dédiés aux covid+ qu’ils soient des hôpitaux ou des services médicaux, où seront mis en isolement les malades covid+. La mise en place de centres d’hébergement pour les covid+, ne nécessitant pas l’hospitalisation et présentant un risque pour leurs familles. Améliorer la capacité des services de suivi téléphoniques des cas de covid+, quitte à laisser les gens qui y travaillent, opérer de chez eux. Donner la priorité aux équipements de réanimation médicale et établir une carte des  matérielles et humaines disponibles dans les secteurs public et privé, pour pouvoir en profiter au besoin. Augmentation des nombres de tests de dépistage pour avoir une idée de la situation épidémiologique dans le pays. Faire adopter par l’ARP d’une loi de finance complémentaire pour augmenter le budget du ministère de la Santé et pour prévoir un fonds de soutien pour les entreprises en difficulté. Demander à la Banque centrale d’exiger des autres banques la suspension des remboursements des échéances de tous les crédits. Etudier avec les différents créanciers la possibilité de suspendre le remboursement par l’Etat tunisien de ses échéances sur une période d’une année. Suspendre le paiement des avances d’impôts et de TVA pour toutes les entreprises dont le chiffre d’affaires a baissé de 50% et plus. Désignation d’un comité scientifique pour le suivi des avancées médicales en termes de traitement du coronavirus et demander à l’ARP de passer en priorité le projet de loi relatif à la responsabilité médicale.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut