Politique

Tunisie: Crise de l’enseignement, l’UGTT promet une réponse appropriée et en temps voulu

Les dirigeants de l’UGTT ne décolèrent point. Mis au dos du mur par le gouvernement qui campe sur ses positions concernant le dossier de la crise de l’enseignement secondaire, exigeant la restitution des notes avant toute reprise des négociations, ils multiplient les sorties médiatiques, distillant des menaces feutrées.

Une attitude qui dénote de l’efficacité de la position du gouvernement et de la justesse de sa cause partagée par l’écrasante majorité des citoyens Tunisiens et de l’opinion publique nationale qui voient l’avenir de leurs enfants compromis par les professeurs.

Interprétant le silence du ministère de l’Education et du gouvernement à l’égard de l’initiative de la fédération des enseignants du secondaire, le secrétaire adjoint de l’UGTT, Sami Tahri, a promis que la centrale syndicale donnera sa réponse en temps et lieu voulus.

On rappelle que l’initiative de la fédération des enseignants du secondaire, considérée comme n’apportant rien de nouveau, porte sur la reprise de négociations “sérieuses”, suivie de la levée de la suspension des cours et de la signature d’un accord jeudi avec les autorités pour remettre vendredi les notes à l’administration et fixer le calendrier des conseils de classe avec à la clef un engagement du ministère et du gouvernement de ne pas opérer des retenus des jours de grève sur les salaires des professeurs qui donneront des cours  durant la semaines destinée préalablement aux vacances.

Sami Tahri s’est insurgé contre le gouvernement qu’il accuse de vouloir ramener le dossier de l’enseignement à la case départ et surtout de vouloir le considérer comme le plus important dossier pour dissimuler son échec à régler les problèmes des Tunisiens.

Toutefois, Sami Tahri , a indiqué que l’UGTT n’adoptera pas de comportements conduisant au chaos et à la confrontation comme l’y pousse certains jusqu’au-boutistes, promettant que le réunion extraordinaire du Comité exécutif, prévue ce lundi, examinera avec sérénité la situation et prendra les mesures adéquates.

On le voit, l’UGTT semble avoir mis de l’eau dans son vin, depuis que le gouvernement et la présidence de la République ont fait montre d’une solidarité sans faille avec le ministère de l’Education.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com