Societe

Tunisie: Crise de l’Enseignement secondaire, les professeurs mis devant leurs responsabilités

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a mis les enseignants du secondaire devant leurs responsabilités. En grève depuis cinq jours, il les a invité à reprendre les cours dès lundi prochain et de restituer les notes afin de ne pas compromettre l’avenir des élèves.

Dans un discours télévisée vendredi soir, Youssef Chahed a mis la balle dans le camps des professeurs qui seront les seuls à assumer le sort de cette année scolaire si jamais elle est décrétée année blanche.

Youssef Chahed a réitéré le principe de rejet des actions entreprises par la fédération de l’ enseignement secondaire de retenir les notes des élèves et de suspendre pour une période indéterminée les cours comme étant des procédés de lutte inadmissibles, que rien ne justifie.

On rappelle que ce samedi représente le cinquième jour consécutif des suspensions des cours. Une action décidée par les professeurs du secondaire, menaçant la validation de l’année scolaire.

Des analystes qui ont entendu, dans le discours du chef du gouvernement, Youssef Chahed, le langage d’un homme d’Etat, estiment qu’il sera mal perçu par la fédération des enseignants qui persistera dans le déni et la fuite en avant vers l’impasse dans laquelle elle a mené les professeurs.

Ces mêmes analystes affirment que la crise ne fera que s’aggraver face à l’entêtement des enseignants qui ont durci leur position.

Commentaires

Haut