Enseignement

Tunisie[Audio]: “Dakhla du Bac Sport 2017”, le ministère promet d’éviter tout débordement

Le ministère de l’Education nationale a décidé  de prendre les choses en main concernant la “Dakhla du Bac Sport”, une manifestation culturelle et artistique imposée par les élèves dans les lycées, devenue au fil des ans, un point culminant des festivités marquant la fin d’année scolaire.

Désormais, les professeurs de Sport et les administrations des lycées vont désormais s’impliquer davantage dans l’organisation de ces rassemblements scolaires pour encadrer les activités afin d’éviter tout excès ou débordement de nature à porter atteinte aux principes et valeurs de la société et de la République, a annoncé jeudi 13 avril 2017 à Tunisienumerique le chargé de communication au ministère de l’Education , Fethi Lakhmiri.

Célébrée après les épreuves du Bac Sport, cette manifestation a dévié ces dernières années notamment après la révolution du 14 janvier, de son but initial , à savoir servir de rendrez-vous et fournir un espace de divertissement aux élèves afin de se défouler après une année d’études avant les vacances.

Il s’agit d’une saine émulation entre les différents établissements scolaire, via les dessins, la peinture, la danse, les banderoles, les slogans et autres spectacles artistiques , en donnant l’opportunité aux élèves de se défouler et de laisser libre court à leurs talents et à leur imagination.

L’année dernière, les différents spectacles organisés dans les établissements scolaires ont été marqués par des slogans racistes, exprimant une attitude ventant l’extrémisme et l’exclusion de l’autre.

Des banderoles faisant l’apologie de Daech ont été déployés dans certains lycées ainsi que l’image d’Adolf Hitler faisant le salut nazi, illustrant le dérive de ces manifestations, rappelle-t-on.

Des scènes de violences ont parfois émaillés cette fête scolaire, entachant davantage leur caractère ludique et récréatif.

Des comportements inadmissibles qui avaient soulevé un grand tollé aussi bien  parmi le corps enseignant qu’au sein des parents d’élèves et dans d’autres cercles.

Ainsi pour éviter que pareille scénario ne se répète, le ministère de l’Education a décidé de s’immiscer en quelque sorte dans l’organisation de cette manifestation en impliquant les professeurs qui ont une certaine influence auprès des élèves pour encadrer les festivités afin de préserver les élèves contre tout excès, a encore ajouté Lakhmiri.

Il s’agit aussi d’assurer une opportunité aux élèves des établissements scolaires de s’exprimer et de faire concurrence dans une saine émulation, a-t-il conclu.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Déclaration du chargé de communication au ministère de l'Education, Fethi Lakhmiri

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com