Tunisie – De nombreux signes en attestent : Serait-ce la saison du retour des terroristes au pays ?

De trop nombreuses déclarations et de multiples coïncidences ont eu lieu cette semaine, pour qu’on puisse passer à côté de recoupements qui nous mettent devant une quasi-certitude : celle du retour, ou du moins, de tentatives de retour en masse, des terroristes tunisiens qui combattaient à l’étranger.

Si certains éminents « envoyés spéciaux » tunisiens n’ont guère eu de choix, en dehors de celui d’être rapatriés manu-militari, comme ceux dont le retour a été confirmé par Sofiène Selliti, porte- parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, qui a précisé que ces individus ont été accueillis comme il se devait, à leur arrivée par les forces de l’ordre et qu’ils ont fait l’objet de mandats de dépôt en prison, s’agissant d’éléments qu’il a qualifié de « très dangereux.

D’autres terroristes seraient en train d’essayer par des moyens détournés de regagner le pays, maintenant qu’ils ont « rempli leur contrat » à l’étranger, avec la satisfaction du sentiment du « devoir accompli », à travers la frontière tuniso-libyenne, notamment du côté du triangle frontalier tuniso-algéro-libyen, à l’extrême sud du pays. Certaines sources suspectant même, qu’Abou Iyadh serait déjà rentré de cette manière, pour fuir la traque de l’armée libyenne et les raids américains, sur le sol libyen.

Néanmoins, il semblerait qu’un autre circuit, bien plus sûr, serait en train d’être mis en place pour assurer un retour sans peine, voire en grande fanfare, de nos éminents « représentants » dans les zones de conflit. En effet, comme par hasard, les annonces de « rapts » et de kidnappings de tunisiens en Libye commencent à se faire de plus en plus fréquents, avec leur assortiment d’appels « désespérés » aux autorités tunisiennes pour les sortir de leurs lieux de détention et les ramener au pays, comme des victimes qu’ils prétendent être.

Sachant que les temps sont devenus durs pour les terroristes de tous horizons, un peu partout dans un monde qu’ils avaient mis à feu et à sang.  A en croire certains, il y aurait, en Tunisie, des parties qui auraient sonné l’hallali à leurs troupes et donné les ordres à leurs « guerriers » de revenir au pays, toutes affaires cessantes, on serait en droit de se demander pour quelles raisons ces parties auraient lancé cet ordre et qu’est ce qui nous attend. Que serait-on en train de nous préparer en Tunisie dans les jours, voire les mois à venir… Car il semblerait que ces « parties » vont avoir besoin de leurs « hommes » en Tunisie, plus qu’ailleurs dans le monde !

De toutes les manières,  sur tous les plans et fronts, nos forces de l’ordre et nos valeureux soldats auraient intérêt, plus que jamais, à ouvrir l’œil, et le bon !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com