Tunisie – D’une mission à une autre, Mofdi Mseddi a toujours travaillé pour l’administration et l’Etat

Le conseiller en communication auprès de la Kasbah, Mofdi Mseddi quitte son poste, suite à une décision de la présidence du gouvernement, datant du 22 octobre courant.

Mofdi Mseddi considère qu’il a rempli sa mission auprès du chef du gouvernement et que cette mission est venue à terme. Il a ajouté qu’il s’est toujours, acquitté de ses fonctions avec abnégation, dévouement et plein engagement, pour le service de l’Etat et des administrations auxquelles il avait été affecté.

En effet, et pour rappel, Mofdi Msedi est le fils du défunt célèbre journaliste de la télévision tunisienne à ses débuts, Kacem Mseddi.

Il a été formé à l’Institut de presse et des sciences de l’information de Tunis. En plus, il est juriste de formation, titulaire d’une maîtrise en droit public, d’un DESS en droit public international et d’un DEA en relations internationales. Il a exercé à la télévision nationale et à la Radio comme rédacteur et présentateur des infos. Puis il a suivi une carrière d’attaché en communication, qu’il a débutée à l’OACA, puis chargé de mission auprès de trois ministres du Transport: Zouari, Miledi et Yassine Brahim.

Par la suite: il a été nommé  porte-parole de la présidence de l’ANC sous Mustapha Ben Jaafer. Puis à la direction générale du centre de documentation nationale. Il a, ensuite été sollicité, une première fois, au département de la communication de la présidence du gouvernement, en 2014, à la demande de Mahdi Jomaâ, puis maintenu en poste par Habib Essid. Il occupe, depuis 2016, le poste de conseiller de communication auprès du gouvernement Chahed, avec rang de Secrétaire d’Etat. Il a, par ailleurs, été chargé de nombreuses missions  au sein de l’administration tunisienne

Par rapport à son expérience avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, Mseddi a parlé d’un vrai homme d’Etat, à qui il doit tout le respect. Il le considère comme un homme digne et serein. Il juge qu’il a réussi dans sa difficile mission à la tête du gouvernement durant ces trois ans.

Par ailleurs, Mseddi considère que Youssef Chahed est, actuellement, à la tête d’un parti politique qui bénéficie d’un bloc parlementaire. Ce qui fait de lui quelqu’un qui dispose de tous les atouts pour être un homme déterminant, actif et influent, sur la scène politique et dans l’administration tunisienne.

A la fin de l’entretien accordé à Tunisienumerqiue, Mseddi a tenu à remercier tous les journalistes et les patrons des medias, ainsi que tous les organes de presse, de même que toute l’équipe au sein du service communication à la présidence du gouvernement ainsi que  les organes de presse, le SNJT, le syndicat de l’information à l’UGTT, les syndicats des télés et radios privées, sans oublier les confrères accrédités des médias étrangers à Tunis.

Il a tenu à remercier de façon particulière, tous les membres du gouvernement et les conseillers, avec les quels il a collaboré.

Il assure qu’il se tient, toujours, à la disposition de son pays prêt à le servir.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut