Politique

Tunisie: Egalité successorale, Kaies Said, dévoile sa position

Le professeur de droit constitutionnel, Kaies Said a exprimé samedi, 23 mars 2019, son rejet de l’égalité en matière d’héritage, soulignant que le texte du Coran est clair et non interprétable.

Kaies Said qui a annoncé se porter candidat indépendant aux élections présidentielles de 2019, a ajouté dans une déclaration à radio Shems Fm, que celui qui veut léguer à ses enfants sur un pied d’égalité, doit le faire de son vivant.

Quant à la conformité de position sur l’égalité en matière de succession avec celle du mouvement Ennahdha qui la rejette, Said a souligné qu’il ne se souciait pas des positions d’Ennahdha et qu’il refusait catégoriquement d’utiliser sa position au profit de quelque parti que ce soit.

Kaies Said a déclaré qu’il n’était affilié à aucun parti politique et qu’il refusait d’être au service de quiconque.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com