news

Tunisie – Enahdha choisit ce moment pour remettre Abdellatif Makki en selle

Tunisie – Enahdha choisit ce moment pour remettre Abdellatif Makki en selle

Profitant de la déconfiture totale et absolue de l’actuel ministre de la Santé et de son équipe, Ennahdha essaie par tous les moyens de replacer son poulain, Abdellattif Makki en selle.

Et Ennahdha a su choisir le moment pour revenir à la charge. Parce qu’il faut dire que depuis le début, Abdellatif Makki n’a pas pu digérer son départ, d’autant plus qu’il savait que c’était pour des raisons politiques, qui n’avaient rien à voir avec son bilan à Bab Saâdoun. Quoique ce bilan n’était pas forcément, des plus brillants, mais comparé à la catastrophe causée par l’actuel ministre, Abdellatif Makki devient, en effet, un ministre qui a réussi, alors qu’il n’a fait que profiter de la réussite de ceux qui l’ont précédé, et qu’il était en déperdition de vitesse devant l’avancée rampante de la maladie. Il doit une fière chandelle à Elyes Fakhfekh, pour l’avoir écarté à temps, avant de commencer à subir les conséquences de son travail. Conséquences qui ont éclaté à la face de son successeur.

Maintenant que le mal est fait et qu’on ne risque pas d’être plus mal en point, il serait opportun de reprendre la place. De toutes les façons, tout ce qu’on risque de faire comme bêtises sera facile à mettre sur le compte de l’actuel ministre, qui, il faut le reconnaitre, n’a épargné aucun effort pour endosser toutes les responsabilités de ce qui va advenir désormais.

Comme en plus, on est dans l’attente d’un remaniement ministériel. Abdellatif Makki sent qu’il a une chance à saisir et s’est lancé dans la croisade de la reconquête de la forteresse Bab Saâdoun et de revêtir ses galons de général de l’armée blanche. Des galons qui lui seront fort utiles pour ce qui va suivre, côté Montplaisir.

C’est donc probablement, dans cette optique, qu’on commence à le voir plus souvent sur les médias et les réseaux sociaux. Et comme cela ne semble pas lui suffire, il aurait mandaté ses « copains » d’Ennahdha, comme Yamina Zoghlami, ce matin, pour le rappeler au bon souvenir des tunisiens et de la Kasbah, que cela ne serait pas étonnant !

Makki espère donc réussir un fabuleux tour de passe-passe, en ayant pris les commandes du ministère de la santé dans une période faste, en prenant la suite d’une ministre qui a brillamment géré la première vague d’une pandémie mondiale, puis en s’éclipsant quand çà commençait à sentir le roussi, pour laisser un autre ministre, beaucoup moins brillant, celui-là, accuser le retour de manivelle à sa place, lors de la deuxième vague qui s’est avérée meurtrière, pour revenir, de nouveau, alors que le dossier est pratiquement clos quoiqu’il advienne, il ne risque plus grand-chose, pour s’approprier le mérite d’entamer la vaccination qui sera libératrice et salvatrice!

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut