Politique

Tunisie – Ennahdha dévoile qu’elle avait neuf portefeuilles ministériels

Suite à l’annonce par Elyès Fakhfekh de son intention d’opérer un remaniement ministériel, avec la ferme intention d’écarter quelques ministres relevant d’Ennahdha, les dirigeants de ce parti ont saisi que le chef du gouvernement ne pouvait se permettre de se défaire de tout ce nombre de ministres, faute de quoi, il allait devoir présenter sa nouvelle équipe à l’approbation de l’ARP. C’était, en effet, le projet d’Elyes Fakhfekh qui comptait maintenir dans son gouvernement deux ministres nahdhaoui, qui ne feraient, en plus, pas partie du cercle rapproché des inconditionnels du Cheikh Rached Ghannouchi, histoire d’accentuer sur ses épaules la pression de ceux qui ne supportent plus sa façon de gérer le parti.

Pour couper court à ce projet de Fakhfekh, Ennahdha va, non seulement, « ordonner » à tous ses ministres de se retirer immédiatement du gouvernement, mais va, aussi, appeler les autres ministres dont elle disposait de façon secrète au sein du gouvernement, sans qu’ils ne soient déclarés comme étant nahdhaoui, à l’instar d’Oussama Kheriji, ministre de l’Agriculture, Mongi Marzouk, ministre de l’Energie et des mines et Mohamed Habib Kchaou, ministre des Affaires sociales.

Du coup, Ennahdha a été obligée de dévoiler au grand jour le fait qu’elle détenait, contrairement à ce qui avait officiellement déclaré, neuf ministres et non pas six.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut