Politique

Tunisie: Ennahdha soumet chaque jour Elyès Fakhfekh au chantage, selon Lotfi Mraïhi

Le président de l’Union Populaire Républicaine, Lotfi Mraïhi, a affirmé, vendredi 14 février 2020, que les déclarations du président de la Choura du mouvement Ennahdha, Abdelkarim Harouni concernant les consultations avec le gouvernement, sont toutes du chantage.

Lotfi Mraïhi a ajouté, dans un entretien sur radio Shems Fm, que “le mouvement Ennahdha exerce chaque jour du chantage sur le chef du gouvernement désigné, Elyès Fakhfekh en l’obligeant à accepter ses diktats et en engageant le parti Au Cœur de la Tunisie dans les consultations sur le gouvernement”.

Concernant l’abdication d’Elyès Fakhfekh à ce chantage, Lotfi Maraïhi a déclaré: “Fakhfekh n’a pas d’autre solution”.

Il a ajouté que “le chef du gouvernement désigné a deux options, soit soumettre sa démission, soit de se soumettre aux desiderata d’Ennahdha.”

Maraïhi a souligné qu’à la fin, le gouvernement obtiendra la confiance du gouvernement parce qu’il n’est pas dans l’intérêt du mouvement Ennahdha de réorganiser de nouvelles élections, vue que c’est un parti  appelé à disparaître.
“Il est devenu clair pour les Tunisiens que le mouvement Ennahdha n’a rien à offrir au pays en termes de réformes économiques et autres et c’est donc un parti qui va se déliter”, a déclaré Mraïhi.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut