Tunisie: Ennahdha appelle à participer, aux côtés de l’UGTT, aux célébrations du 1er mai

L’appel du parti du Mouvement Ennahdha lancé à ses partisans à participer aux côtés de l’UGTT à la célébration de la fête du 1er mai, mardi prochain, laisse perplexe et suscite des interrogations sur les desseins cachés de cet appel pour le moins inhabituel.

Un peu tardif bien qu’il ne soit “pas trop tard pour bien faire” comme le dit l’adage, cet appel de la première force politique du pays aux rênes du pouvoir à travers le Gouvernement qu’elle domine, interpelle plus d’un.

Une tension sous-jacente

En effet, après les événements du 9 avril 2012 et la violente répression policière auxquels il faut ajouter la tension qui domine actuellement l’ambiance sur la scène politique du pays en particulier les tiraillements  entre l’opposition et le Gouvernement de la Troïka, cette participation des adhérents d’Ennahdha aux côtés de l’UGTT peut être perçue comme une provocation et servir de sources de tensions supplémentaires.

Les observateurs estiment que cette fête sera dominée, comme à l’accoutumée, par les doléances contenues dans les cahiers de revendications de la centrale syndicale.

Le Gouvernement ne sera pas, à cette occasion, exempté de critiques qui lui seront adressées par les travailleurs dont les revendications n’ont cessé d’augmenter avec les échecs répétitifs des négociations sociales tant avec le Gouvernement que le Patronat et  qui tardent à démarrer cette fois-ci.

Un climat social difficile

Les multiples préavis de grève lancés par divers syndicats sociaux professionnels en disent beaucoup sur le climat social délétère qui règne dans le pays.

En outre, la hausse des prix des produits de consommation avec le renchérissement du coût de la vie et de l’effondrement du pouvoir d’achat du citoyen sont autant de prétextes pour les travailleurs de faire monter les enchères des revendications.

Ainsi le 1er mai 2012 sera placé, selon les analystes en Tunisie sous le signe de tous les dangers.

Espérons que l’intérêt général, dans cette phase sensible et cruciale que traverse le pays, va prédominer et que chacun saura raison garder et donner au monde une seconde leçon, après celle du courage et de la volonté des Tunisiens lors de la révolution du 14 janvier, une leçon de consensus et de maturité de tout un peuple.

Synthèse du communiqué d’Ennahdha :

Le parti du Mouvement Ennahdha a appelé tous les citoyens tunisiens à participer activement aux festivités marquant, mardi, la commémoration du 1er mai, les invitant à prendre part au meeting de l’UGTT prévu sur la Place Mohamed Ali à Tunis.

Cette participation  intervient en considération du rôle des Travailleurs dans la réalisation de la Révolution, précise un communiqué d’Ennahdha signé par Rached Ghannouchi et dont une copie est parvenue à TunisieNumerique.

Le communiqué appelle aussi à la nécessité pour tout le monde de respecter, au cours de cette fête des Travailleurs, les principes de l’unité nationale et les règles des manifestations pacifiques.

Le document rappelle que «c’est la deuxième fête du premier mai célébrée dans le pays après  la chute du régime corrompu et tyrannique contre lequel se sont ligués tous les fils du peuple tunisien pour le renverser ».

Au moment où le Mouvement Ennahdha participe avec fierté  à la commémoration de cette fête, lit-on dans le communiqué, Ennahdha souligne que la fête du Travail est une fête de l’ensemble des Tunisiens auxquels la Révolution a permis de s’affranchir de touts les formes d’injustice, d’exploitation et d’oppression.

Ennahdha souligne dans son communiqué que l’unité des Tunisiens est le seul moyen de parachever les objectifs de la Révolution, affirmant que le consensus  est un devoir de toutes les forces politiques et un objectif  ainsi qu’un moyen susceptible de favoriser la réussite  du processus de transition démocratique.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com