Tunisie : Entre Sihem Badi et Najla Bouriel, la hache de guerre est enterrée

La députée, Najla Bourriel, et la ministre de la femme, Sihem Badi échangeant une poignée de main cordiale, le cliché immortalisé hier à l’Assemblée Nationale Constituante pourra laisser sceptique plus d’un voire même semer la confusion dans l’esprit des observateurs du cercle politique qui n’y verront peut être qu’une piètre tentative de faire diversion sur la farouche opposition entre les deux femmes. Pourtant l’image est un bel hommage rendu par les deux femmes à  notre démocratie naissante souffrant quelques fois de fortes convulsions lorsque les députés du CPR franchissent le seuil de l’argument politique à celui de l’injure personnelle.

Se prêtant hier à un acerbe réquisitoire contre Sihem Badi  lors de la séance consacrée à la motion de censure la visant, Najla Bourriel,  qui a asséné la responsabilité du ministère et de la ministre dans le viol de la fillette de 3 ans et pointé le laxisme des autorités concernées,  a eu droit à un exercice de contrition de la part de la ministre.

Reléguant la véhémence politique au second rang, Les deux femmes politiques nous ont probablement servi l’un des moments cultes de l’Assemblée Nationale Constituante comme pour nous montrer que la collégialité reprend souvent ses droits sur la politique.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com