news

Tunisie – Et pendant ce temps… Le pays part en miettes !

Tunisie – Et pendant ce temps… Le pays part en miettes !

Toutes les régions de la Tunisie sont secouées par des soubresauts à cause des sit-in et autres manifestations qui bloquent autant de sites de production vitaux. Ce qui a entrainé des pénuries de tout genre, ainsi qu’un énorme manque à gagner, pour le pays, notamment en cette période de crise où tout dollar a son importance. Sans oublier, bien sûr, certains élus qui se sont pris dans leur jeu et ont vraiment cru qu’ils étaient les seuls maitres à bord dans leurs communes, au point que l’un d’eux a refusé de se plier aux mesures de confinement dictées par la commission anti Covid alors qu’un autre n’a pas hésité à signer une décision municipale pour interdire le passage des convois de phosphate par les routes de sa commune, ou cet autre élu qui a averti le président de la République qu’il lui refusait le passage par sa commune, sans sa permission…

En plus du fait que ces protestations privent la Tunisie et les tunisiens de précieuses ressources, elles sont en train de diviser la population en deux clans. Ceux qui protestent et ceux qui subissent les retombées de ces protestations.

Ces protestations vont, à ce rythme et si l’inaction et l’absence de l’Etat se poursuivent, mettre dos à dos les tunisiens et les emmener à se battre entre eux…

Tout le pays retient son souffle, en espérant, dans les plus brefs délais, une réaction de l’Etat, pour rétablir l’ordre et remettre la machine en branle, Sinon, les risques de dérapages deviendront incalculables, vu l’état d’exaspération et de ras le bol qui devient étouffant.

Il est à déplorer que l’Etat, en l’occurrence, le gouvernement, ne semble pas du tout, inquiété par ce mal être général. On dirait qu’il est en train de pousser vers le pourrissement de la situation, sans oublier, déjà, le fait qu’il a été en cause de cet état en faisant des concessions sans précédant sur le dossier d’Al Kamour, ce qui a donné des ailes aux mécontents de tous bords.

L’inaction et l’indifférence affichées par l’Etat, devant cet état de pourrissement sont d’autant plus graves que cette attitude n’a aucune raison valable. Puisque le gouvernement ne pourrait même pas se défendre en annonçant qu’il a d’autres choses à faire et d’autres dossiers à traiter en urgence, vu que de nombreux ministres, depuis leur prise de fonction, n’ont rien réalisé, au point que certains d’entre eux sont complètement inconnus pour les tunisiens. Il est quasiment sûr que la majorité des tunisiens ne sauraient nommer certains ministres, ni donner un visage à ces postes.

Au total, après plus de deux mois de fonctions, les ministres du gouvernement « de compétences » n’a rien entrepris de notable, sauf, peut-être, le simulacre de PLF préparé par le ministre de l’Economie… Et encore ! Ce projet n’a rien de brillant, au point que le chef du gouvernement va devoir cravacher fort pour le faire passer et pouvoir, enfin, passer à autre chose !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut