Tunisie: Ettakatol “Rester dans la troïka, oui mais à des conditions”

Ettakatol pourrait se maintenir dans la troïka à condition de limoger le ministre de la justice, Nourredine Bhiri, et le ministre des affaires étrangères, Rafik Abdessalem. C’est ce qu’a affirmé Jalel Bouzid, membre du bureau politique du parti en marge de la réunion extraordinaire qui se poursuit jusqu’à maintenant.

Par ailleurs, Jalel Bouzid a exprimé la volonté d’Ettakatol de voir des personnalités indépendantes entrer au gouvernement au prochain remaniement ajoutant qu’Ettakatol pourrait renoncer à certains portefeuilles ministériels.

Martelant la nécessité de l’impartialité des ministères régaliens, le membre du bureau politique a indiqué que l’administration des collectivités locales du ministère de l’intérieur  doit être remplacé par un secrétariat d’état soulignant que cette mission pourrait être attribuée à Said Mechichi.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut