Societe

Tunisie : Examen de la situation des pigistes des journaux alliés du Pouvoir

La situation des journalistes pigistes au sein de Dar Essabeh et celle des journalistes des quotidiens « El Horria » et « le Renouveau » a fait l'objet d'une réunion, tenue récemment, au siège du Fonds d'Entraide des Journalistes Tunisiens (FEJT), à Tunis. Dans un communiqué rendu public suite à cette rencontre, le Fonds a annoncé la cessation temporaire d'octroi de prêts en vue de consacrer les liquidités disponibles au profit des journalistes de certaines entreprises de presse qui connaissent des difficultés.

Selon le quotidien la Presse, lors d'une cérémonie tenue le 16  août 2009 , Rafaâ Dkhil, l'ex ministre chargé de la Communication et des Relations avec la Chambre des Députés et la Chambre des Conseillers, a annoncé la décision du Président déchu Ben Ali de transférer la somme de 200.000 dinars au profit du fonds, censé améliorer la situation sociale et matérielle des journalistes.

Il est à noter que lors de sa première réunion qui date du 18  août 2009, le FEJT a procédé à l'élection des six membres du conseil d’administration du Fonds, issus de différents établissements médiatiques, pour la période 2009/2011.
**La liste des membres du Fonds "d'Entraide" est la suivante :

MmeSonia Attar (Radio Tunisienne),
M.Zouheir Ourimi (Agence TAP),
M.Salem Boulifa (Etablissements de la presse écrite publique, des partis et des organisations),
M.Fethi Charawendi (Etablissements médiatiques régionaux, publics et privés),

M.Mohsen Abderrahmène (Etablissements médiatiques privés)
M.Wadii Ben R’houma (Télévision Tunisienne).
 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com