Politique

Tunisie : Fadhila Gargouri relève des illégalités relatives au financement de certains partis politiques

Tunisie : Fadhila Gargouri relève des illégalités relatives au financement de certains partis politiques

Seulement 5 des 221 partis politiques ont remis leurs rapports financiers, a déclaré Fadhila Gargouri, présidente de chambre à la Cour des Comptes, lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui 10 novembre 2020.

Selon ses dires, certains comptes bancaires des partis politiques manquent de transparence et certaines de leurs ressources sont illégales.

Par la même occasion, Gargouri a confirmé qu’il a été prouvé que Nabil Karoui a passé un contrat avec une société étrangère d’une valeur de 2,85 millions de dinars pour gagner le soutien des électeurs pendant la campagne électorale.

Ce dernier a notamment transféré une somme d’argent de 427,5 milliers de dinars au cours du mois d’octobre 2019 du compte de son épouse non autorisé par la Banque Centrale, a indiqué Gargouri.

Le Mouvement Ennahdha a signé un contrat avec la société de publicité et de planification BCW (de septembre 2014 jusqu’à 2018).

Un autre contrat a par la suite été conclu le 16 juillet 2019 et une somme de 187.215 dollars a été payée, a fait savoir la même source.

Olfa Terras, a également signé un contrat avec une société étrangère, « America to Africa Consulting », pendant la période comprise entre le 7 mai 2019 et octobre 2019, moyennant des dépenses de 15 mille dollars par mois, toujours selon Gargouri.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut