news

Tunisie – Gestion des manifestations nocturnes… Ce n’est pas comme çà que nous gagnerons la guerre !

Tunisie – Gestion des manifestations nocturnes… Ce n’est pas comme çà que nous gagnerons la guerre !

Des groupes de jeunes gens, accompagnés de quelques adultes et même de femmes, sont sortis, hier, en pleine nuit, dans les régions de Jebel Lahmar et de Rades. Ils ont sillonné les rues de ces quartiers en criant Allah Akbar. Le meilleur, c’est que les vidéos qui ont été diffusées sur ce sujet, ont montré les véhicules de la police et de l’armée en train de suivre les convois de manifestants, sans trop réagir.

Par ailleurs, il est important de préciser que ces manifestations étaient prévisibles, suite aux multiples appels qui ont rempli les pages des réseaux sociaux, depuis la veille, appelant à sortir dans les rues et sur les toits pour prier Dieu afin qu’il lève cette malédiction de maladie. Ce qui veut dire que les autorités, surtout sécuritaires, ne peuvent pas dire qu’ils ont été pris au dépourvu.

Dans toute cette affaire, deux grandes inconnues demanderaient, avec insistance, à être élucidées.

Premièrement, quelles sont les parties qui ont lancé ces appels sur les réseaux sociaux ? Car cette action est assimilable à des appels à la rébellion contre les lois et les règles du couvre-feu décrétés par le sommet de l’Etat. Cette question mériterait qu’on s’y approfondisse un peu.

Ensuite, le deuxième point concerne l’inaction des forces de l’ordre et de l’armée dans la gestion de ces actions. Ce sont des actes de rébellion, qui ne mettent pas en danger que la vie de leurs auteurs, mais, bien celles de toute la population et celle de ces mêmes agents qui semblaient hésiter, hier, pour prendre les mesures qu’il fallait afin d’imposer le respect de la loi.

Ne sommes-nous pas en état de guerre, comme on nous l’a, de si nombreuses fois, répété ? En période de guerre, le moindre signe d’hésitation de la part des autorités pourrait être fatal. On ne gagne des guerres qu’avec un Etat-major fort, inflexible et intransigeant. Et si cette “sortie nocturne” d’hier n’était qu’un premier test pour pour évaluer la réaction et la détermination de l’Etat?

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut