Tunisie – Gouvernement Fakhfekh : Mohamed Abou : Oui… Mais !

Le président du Courant Démocratique, Mohamed Abbou a annoncé à la correspondante de Tunisienumerique à Sousse, où il assistait à la réunion extraordinaire du conseil national du parti, que le Courant Démocratique allait participer au gouvernement d’Elyes Fakhfekh, qui constitue un bon choix de la part de Kaïs Saïed. Il a ajouté, à l’intention de ceux qui accusent Fakhfekh d’être la cause de la crise en Tunisie, qu’ils n’ont pas entendu parler de malversations de sa part, alors qu’il était à la tête des ministères qu’il a dirigés par le passé.

Abbou a assuré que le Courant Démocratique participera au gouvernement et qu’il ne présentera plus les conditions imposées à Habib Jemli concernant les ministères revendiqués. Néanmoins, un peu plus tard, Abbou a ajouté que son parti devait participer au gouvernement et se positionner de façon à s’assurer de l’application de la loi et de la lutte contre la corruption. Ce qui nous ramène à la case de départ, puisque ces deux conditions énoncées par Abbou, nécessitent que son parti ait le contrôle sur les départements de la Justice et de l’Intérieur.

Des affirmations et leur contraire qui laissent supposer que la Courant Démocratique va mettre la pression et essayer de peser de tout son poids, pour obtenir les ministères qu’il a déjà revendiqués.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut