Tunisie – Grève dans le secteur de la santé : Tout n’est pas encore réglé !

Le syndicat de base des agents et cadres de la santé avaient prévu une grève pour ce jeudi 18 octobre. Action qui a été annulée à la dernière minute.

Tout le monde a cru que tout est rentré dans l’ordre dans ce secteur vital, mais il s’est avéré que ce n’était pas tout à fait le cas.

Un cadre syndical de la santé a déclaré à TunisieNumérique, dans un entretien téléphonique, que cette grève a été suspendue par acquis de conscience de la part des cadres de la santé, ne voulant pas pénaliser le citoyen par les conséquences des différends qui les opposaient au ministère de la santé.

Notre source nous a déclaré que les revendications à caractère social qui étaient derrière la décision de grève n’ont pas été satisfaites en totalité, et que la grogne persiste dans les rangs des acteurs de la santé du grand Tunis, notamment, dans les grands centres hospitalo-universitaires de la capitale. Par ailleurs, le syndicat reproche au ministre de la santé et à son staff de ne pas vouloir honorer leurs engagements envers les salariés, malgré les P.V. signés entre les deux parties.

A titre d’exemple, une manifestation des agents de la santé de l’Institut de Carcinologie de Salah Azaïez à Bab Saâdoun, a été organisée ce matin pour demander le départ du directeur général de l’établissement.

Notre interlocuteur nous a assuré que le syndicat ne voulait pas impliquer le citoyen dans ses problèmes avec la tutelle, aussi, sont-ils en train d’étudier d’autres types de protestations en dehors de la grève de soins, qui consisteraient, par exemple, en une grève des caisses de recettes des hôpitaux, en ne se faisant pas payer les actes par les patients dans les établissements de santé.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut