Societe

Tunisie: Grève dans le secteur public, les conditions de l’UGTT pour y renoncer

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Hfaiedh Hfaiedh, a affirmé que la grève générale du secteur public prévue le 24 octobre ne pourrait être annulée qu’après la signature d’un accord entre le chef du gouvernement, Youssef Chahed et le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, dans lequel le gouvernement s’engage clairement qu’il n’y aura pas de privatisation des entreprises publiques.

Dans un  entretien rapporté par le journal Le Maghreb, dans son édition de vendredi, le responsable syndicale précise que l’accord doit mentionner aussi qu’il n’y aura pas de privatisation ni partielle ni totale ni l’introduction d’un partenaire stratégique à ces entreprises.

En septembre, l’Instance administrative de l’Union générale tunisienne du travail, avait décidé à Hammamet de déclencher une grève générale du secteur public le 24 octobre et une grève de la fonction publique le 22 novembre 2018.

Commentaires

Haut