A la une

Tunisie – Hamadi Jebali aura « gâché » la virée outre Atlantique de Ghannouchi ?

Tunisie – Hamadi Jebali aura « gâché » la virée outre Atlantique de Ghannouchi ?

Décidément, ce Hamadi Jébali s’avère de plus en plus, au fil des jours, être un sacré em… pêcheur de tourner en rond !

Sinon, comment expliquer le choix qu’il a eu d’aller se balader en Amérique du Nord, au moment pile poil que son parrain, était justement, pas loin de ces contrées, probablement entrain de faire de son mieux pour « amadouer » les décideurs de LA Superpuissance, et demander éventuellement un peu plus de délais pour s’acquitter de ce qu’il était sensé réaliser.

Qu’est ce qui l’a pris à Hamadi Jebali d’aller s’afficher à ce moment précis du côté des voisins du Nord ? Il ne serait pas entrain de se vendre comme la nouvelle figure de proue de l’Islam politique modéré, que ces superpuissances ont cru bon d’installer au pouvoir dans les pays du « printemps arabe » ? D’autant plus qu’il peut se targuer d’avoir accumulé un certain capital sympathie auprès du peuple tunisien, suite à ses multiples couacs avec sa hiérarchie au sein d’Ennahdha, un capital qui fait apparemment cruellement défaut à ses ainés et leur chef de file Ghannouchi.

Par ailleurs, et comme un malheur ne vient jamais seul, Rached Ghannouchi apprendra au cours de son séjour américain, que son modèle turc, qu’il a toujours voulu faire miroiter comme le proche futur politique de la Tunisie, est entrain de s’effondrer et de chanceler sur ses bases qu’il croyait, tout de même, plus solides.

Cette nouvelle, conjuguée avec la montée au devant de la scène de Hamadi Jebali, avec son projet d’Etat civil démocratique assorti d’un Islam modéré et plutôt apolitique, auquel seraient probablement plus enclins d’opter les décideurs outre Atlantique, semblent précipiter beaucoup de choses. Du coup, au lieu de rentrer chez lui, Rached Ghannouchi a échangé son billet de retour vers Tunis par un autre avec escale au Caire, histoire, certainement de rencontrer « ses » frères musulmans au pouvoir là-bas, et d’accorder leurs violons en vue des prochaines échéances qui s’annoncent plutôt sous de mauvais cieux.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut