A la une

Tunisie: Hamadi Jebali: “la milice de Ben Ali et des hommes d’affaires de Sousse ont participé à la marche de l’UGTT”

Tunisie: Hamadi Jebali: “la milice de Ben Ali et des hommes d’affaires de Sousse ont participé à la marche de l’UGTT”

Hamadi Jebali, Chef du Gouvernement provisoire, a affirmé samedi 25 février 2012, que la milice de l’ancien parti de Ben Ali et des hommes d’affaires de Sousse  et d’autres villes, qu’il n’a pas nommées, ont participé à la manifestation de l’UGTT.

S’exprimant sur les ondes de radio mosaïque FM, Hamadi Jebali  a indiqué  que le peuple est conscient de cette réalité et qu’il n’est pas prêt à les revoir au pouvoir.

Il a réitéré que des partis, qu’il n’a pas cité  nommément, veulent faire tomber le gouvernement dans les 90 jours, période de grâce accordée généralement aux nouveaux arrivés au pouvoir, soulignant que les mouvements sociaux se sont multipliés dans le pays allant crescendo.

Un programme avec l’emploi comme leitmotiv

Hamadi Jebali a affirmé dans cet entretien à l’issue d’une visite, ce samedi à Boussalem, ville située au nord-ouest et victime d’inondations, que le Gouvernement présentera, prochainement, un programme détaillé comportant des politiques claires en matière d’emploi, de développement régional, de promotion de l’infrastructure, affirmant que la priorité sera réservée au règlement du chômage des jeunes.

Il a indiqué que son Gouvernement ne fera pas des promesses qu’il ne pourra pas tenir tout comme il ne possède pas un bâton magique, soulignant que son cabinet parlera de façon très franche avec les Tunisiens en leur exposant sans ambages les moyens dont il dispose et les projets qu’il compte réaliser.

Il a précisé également qu’il informera les Tunisiens de l’héritage laissé par le Gouvernement de Ben Ali ainsi que celui de Béji Caïd Essebsi qu’il a accusé d’avoir pris des engagements qui visent à mettre en difficultés tout gouvernement qui lui succédera.

Le Chef du Gouvernement provisoire a assuré que son Gouvernement s’en tirera et qu’au terme des 15 mois qui restent avant l’organisation d’élections générales, le programme aura résolu les problèmes du pays.

Une solution durable existe pour éviter les inondations

Parlant de sa visite à Boussalem, Jebali a déclaré que des mesures auraient dues être prises depuis longtemps surtout que le risque d’inondations a été annoncé bien avant.

Il a déploré que la population n’ait pas appliqué les mesures  et instructions du Gouvernement,  vu que de nombreuses personnes ont refusé d’évacuer leurs maisons en raison de leurs biens qu’ils refusaient de laisser derrière eux.

Hamadi Jebali a indiqué qu’une solution durable se trouve depuis longtemps, révélant l’existence d’un plan japonais d’un coût de 500 millions de dinars pour détourner l’eau de Oued Majerda de cinq villes au nord-ouest dont Boussalem.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut