Politique

Tunisie : Hamma Hammami prône le report des élections du 24 juillet

A peine légalisé après 25 ans de clandestinité, le Parti ouvrier communiste tunisien (POCT) a plaidé mercredi pour le report des élections prévues en Tunisie le 24 juillet prochain pour désigner une assemblée constituante.

Lors d’une conférence de presse, le dirigeant du POCT, Hamma Hammami, a suggéré de repousser la consultation au mois d’octobre pour permettre aux différentes forces politiques de se préparer convenablement à cette échéance.

Il justifie sa proposition par “l’importance des questions que la future assemblée aura à trancher” et la nécessité de “favoriser un climat politique propice”.

Depuis la chute du régime de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali, le nombre des partis légaux que compte la scène politique tunisienne s’élève à 49, contre neuf auparavant. L’ex-parti au pouvoir, le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) a été entretemps dissous sur décision de justice.

Les dirigeants du POCT ont, par ailleurs, critiqué le président par intérim et le gouvernement transitoire, les accusant de “porter atteinte à la légitimité” de la révolution tunisienne en refusant tout contrôle sur les mesures et décisions qu’ils prennent.

“La révolution n’est pas terminée en raison des dangers qui la guettent”, a mis en garde M. Hammami. Dans son programme, le POCT se prononce notamment en faveur de la séparation entre la religion et l’Etat.

Source : Tunis (AP)

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut