Politique

Tunisie- Hatem Boulabiar dénonce la réforme du projet électoral empêchant l’exploitation des actions caritatives à des fins électorales

Le membre de la commission politique du conseil Echoura, Hatem Boulabiar a publié un statut sur sa page Facebook accusant le gouvernement de pratiquer l’exclusion politique en réformant la loi électorale. Selon le politicien, cette réforme vise à empêcher l’exploitation des actions caritatives à des fin électorales juste trois mois avant la soumission des candidatures auxs présidentielles. La loi stipule que le candidat aux présidentielles n’a pas présidé une association durant l’année des élections.

Le politicien considère que cette loi ne peut  être appliquée qu’à un candidat bien précis, faisant allusion à Nabil Karoui.

Par ailleurs, M. Boulabiar a souligné que le dernier qui a recouru à l’exclusion politique était Ben Ali en adoptant une loi interdisant à Nejib Chebbi de participer aux élections présidentielles de 2014 ajoutant que cette loi a été adoptée par l’Assemblée des représentants du peuple de l’époque, quelques mois avant les élections.

“Est-ce que le parlement de 2019 joue le même rôle discriminatoire que celui de 2004 ?” s’est demandé le politicien affirmant que chaque député qui approuve cette loi  nous ramène à la tyrannie et fait de l’ISIE un mécanisme d’exclusion fasciste.

 

dh

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com