Societe

Tunisie- Hôpital du Kef ” Au lieu de recevoir le corps de son fils décédé, il reçoit une jambe amputée”, le surveillant de l’hôpital explique

Un agent de l’hôpital du Kef, a remis une jambe amputée au lieu du corps d’un bébé décédé à un  père. En rentrant chez lui, l’homme s’est rendu compte que le corps enveloppé était loin d’être celui de son fils, mais qu’il s’agissait d’une jambe humaine.

La famille a tout de suite recouru aux réseaux sociaux afin de divulguer ce scandale, publiant les photos choquantes de la jambe coupée. Ces images ont suscité l’indignation des internautes et ont provoqué une très grande polémique.

Dans une déclaration accordée à Tunisienumerique, le surveillant de l’hôpital du Kef, Abdelatif Chbeb a fait savoir que  la remise de la jambe amputée au lieu du corps du bébé décédé à la famille était une « erreur humaine ». Le responsable a ajouté que l’hôpital avait reçu, la veille, la dépouille pourrie d’un vieil homme qui n’a pas été autopsiée.

Dans ce contexte, il indiqué qu’une enquête administrative et une autre judiciaire viennent d’être ouvertes pour déterminer les circonstances de cette affaire ainsi que les responsabilités.

Notons que le chargé de l’information du ministère de la Santé, Chokri Nafti a affirmé que les morgues des hôpitaux publics ne reçoivent pas de bébés.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut