Tunisie – Il n’y a que l’union sacrée des tunisiens qui tienne. Que ceux qui pensent à autre chose aillent chercher ailleurs

En ces moments critiques, la première chose à faire et qui est d’ailleurs, en train de se faire, c’est une union sacrée de tous les vrais tunisiens, autour de leur pays, de leur gouvernement et de leur appareil sécuritaire.

La Tunisie est un pays fort par ses institutions, fort pas son administration. Le fait que le président de la République soit hospitalisé, ne doit pas affoler tout le monde, certains allant jusqu’à se poser des questions, pas si innocentes que çà, par rapport à ce qu’il va se passer si jamais il y a vacance au sommet de l’Etat.

Il faut que les tunisiens évitent de se laisser prendre dans le piège de ses pensées et calculs toxiques. Ils doivent reprendre leur vie, de la façon la plus normale. Ceux qui travaillent doivent réintégrer leurs bureaux et redoubler d’efforts. Ceux qui n’ont rien à faire, doivent reprendre leur table habituelle au café et discuter de ce qu’ils veulent, sans alarmisme.

Les jeunes doivent se réunir, ce soir, dans les cafés pour regarder le match de l’Algérie dans le cadre de la CAN et discutailler, comme à leur habitude, de la meilleure formation à aligner demain, par Alain Giresse face au Mali.

Les politiciens de tous bords, doivent laisser de côté leurs différends et s’unir autour de l’Etat et du gouvernement. Une union sacrée qui montrera à ceux qui veulent nous effrayer qu’ils ne pourront jamais inquiéter ni le peuple ni l’Etat tunisien.

Ceci pour les vrais tunisiens… Pour les autres, que ceux qui cherchent à se positionner pour un éventuel héritage du pouvoir, aillent voir ailleurs, éventuellement, dans l’un de leurs émirats, où le Califat se transmet à la manière qu’ils souhaitent. Ceux aussi, qui veulent être dans l’opposition, le moment est mal choisi pour s’opposer à l’Etat, ils devraient, plutôt, essayer de s’opposer à leurs épouses, par exemple.  Et que ceux qui ne savent que dire « non », aillent le dire ailleurs…

D’ailleurs, ceux-là doivent se rappeler qu’on ne devrait jamais vendre la peau de l’ours avant de le tuer.

Ici et maintenant, les tunisiens doivent être unis, pas la main dans la main, mais, plutôt, comme une seule main.

A bon entendeur… Salut !

 

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com