Tunisie – IMAGES – DOCUMENTS : Le maire de La Marsa attaqué de partout, pour avoir « osé » appliquer la Loi

Le maire de la Marsa, Dr Mohamed Slim Mahrezi, connu pour son intransigeance à l’égard de ceux qui se permettent de bafouer la loi dans sa commune, est en train de subir, depuis deux jours, une énorme campagne de diffamation et de dénigrement qui l’attaque dans sa personne, uniquement parce qu’il a eu l’audace de s’en prendre aux gros poissons et de faire respecter la loi et les décision de l’Etat. En effet, depuis son investiture, Mahrezi est en train de mener une opération d’envergure contre les passe-droits et pour appliquer la Loi sur tous. C’est pour cette raison qu’il subit depuis hier cette campagne aussi prévisible que nuisible.

Mahrezi a, en effet, fait exécuter des décisions de Loi, émanant de l’autorité de tutelle du littoral, l’APAL, qui a demandé à la mairie par voie de courrier, daté du 10 juin dernier, de prendre les décisions qui s’imposent contre le représentant de la société gérant d’un hôtel de la ville qui avait illégalement accaparé la plage et qui contrevenait les autorisations à plus d’un point, notamment en n’ayant pas exploité ces espaces pendant une longue période et, pour n’avoir pas demandé une prolongation du privilège à terme.

La mairie a émis à la date du 22 juillet 2019 une décision d’exécution d’enlèvement des équipements illégaux. Le contrevenant a reçu un avis de cette décision par voie d’huissier notaire à la date du 24 juillet. Mais le gérant de l’installation a demandé par écrit, à la mairie, un délai de 10 jours pour retirer lui même ses équipements. Chose qu’il n’a jamais faite. Ce qui a poussé la mairie à exécuter les décisions exigées par l’APAL.

Dr Mahrezi savait bien qu’il allait faire les frais de cette action et qu’il allait subir l’ire de ces personnes qui se croient influentes et qui ne reculent devant aucun moyen pour salir leur prochain.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut