Politique

Tunisie : Jacques Attali : Urgence à couper le chemin aux islamistes

Dans son article « Aider la Tunisie » publié le 4 Février 2011 sur Slate Afrique, Jacques Attali, l'un des fondateurs de Slate.fr, appelle les Européens et «en particulier la France» à supporter l’économie de la Tunisie pour aider le gouvernement de transition à bâtir un régime démocratique. L’économiste et écrivain français vise dans son discours à donner un signal au reste du monde que «tout peuple qui prend son destin en main avec courage sera aidé par les autres démocraties».

Cependant, dans son appel à l’aide, Jacques Attali lance une alerte d’urgence pour couper le chemin aux islamistes pour qui, selon lui, « ce n’est pas par hasard s’ils se font discrets au point de ne pas présenter de candidats à la prochaine élection présidentielle. Ils attendent en fait un échec de la révolution de jasmin pour apparaître comme un recours». 
Jacques Attali exprime l'islamophobie qui l’envahit, ainsi que d’autres figures et forces européens, en déclarant que certains hésitent à aider la Tunisie «parce qu’ils parient sur une victoire des islamistes et préfèrent attendre les vainqueurs suivants avant de voler au secours de l’ultime pouvoir».

Nous sommes donc devant une ambiguïté politique qui, d’une part, démontre une noblesse quand l’homme appelle à aider un peuple à choisir son sort, et qui, d’autre part, rejette un parti très présent dans la vie politique des pays arabes. Cela contredit son «signal» au monde que «les autres démocraties» tendent la main aux peuples résolus à établir la démocratie dans leurs pays.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com