Tunisie: Jamel Touir, tête de liste d’Ettakatol, appelle à un contrôle juridique des réseaux sociaux

Jamel Touir, le président de la commission des instances constitutionnelles et tête de liste d’Ettakatol à Monastir  a appelé lundi 18 juin 2012 à un contrôle juridique des réseaux sociaux.

Ces réseaux sont “des sites d’information” et constituent de ce fait, selon Touir, “un danger plus grave que les médias traditionnels”, a-t-il encore estimé.

“Ces sites ne font l’objet d’aucun contrôle, ne relèvent d’aucune autorité et cherchent à orienter l’opinion publique en fonction de certains intérêts”, a-t-il encore soutenu.

Des constituants ont critiqué cette position affirmant que les sites sociaux “ne sont pas des sites d’information et ne diffusent pas de contenus journalistiques”. Les réseaux ne peuvent être placés sous l’autorité d’une instance supérieure de l’information ou régis par des lois spéciales sur l’Internet, ont-ils affirmé.

Les réseaux sociaux ont joué, selon certains analystes, un rôle important dans le succès de la révolution tunisienne. L’ancien régime avait exercé pendant de longues années une grande pression sur les réseaux sociaux à travers la censure et le contrôle de l’Internet.

Source: TAP

Commentaires

Haut