Tunisie: Jebali dresse un bilan élogieux de son action au Gouvernement

Le premier ministre Hamadi Jebali s’est livré, jeudi 26 avril 2012, à une analyse d’autosatisfaction lors d’ une intervention devant l’Assemblée constituante dans ce qui parait être la présentation du bilan de ses 100 jours au Gouvernement.

En effet, c’est la première fois qu’il s’exprime devant les élus du peuple après les 100 jours de prise de fonction de son Gouvernement.

Des indicateurs au vert

Après s’être lancé dans une longue  joute oratoire, sur la portée de la révolution et les symboles qu’elle incarne, il a affirmé qu’après quatre mois de prise de fonction du gouvernement,  le pays ne s’est jamais porté aussi mieux.

Il a illustré ses propos en soulignant que tous les indicateurs du pays sont au vert et qu’ils s’améliorent chaque jour davantage.

Concédant tout de même quelques critiques, il a reconnu que son gouvernement avait une part de responsabilité dans certaines lacunes notamment au niveau des retards accusés dans la mise en œuvre de certains projets de développement.

Il a rendu, à cette occasion, hommage aux forces de sécurité et à l’armée nationale qui ont veillé  à la protection des intérêts de l’Etat et des citoyens, dénonçant le comportement de certaines personnes qui œuvrent à semer le trouble et l’insécurité.

Menaces à peine voilées aux journalistes

Hamadi Jebali a également reproché aux journalistes et à la presse de ne pas refléter ni rendre compte de l’action du Gouvernement notamment les médias publics qui, a-t-il dit, appartiennent au Gouvernement.

Il a, à ce propos, appelé les journalistes des médias publics  à faire preuve de plus de raison, sur un ton de menace à peine voilée,  ainsi que leurs détracteurs en allusion à ce qu’il paraît aux membres du parti du Mouvement Ennahdha qui appellent à l’assainissement des médias publics et à leur privatisation.

Augmentation des enveloppes de l’emploi et du développement régional

Il s’est livré aussi à  la présentation  du programme de son gouvernement en matière de politique, d’économie et de social dans le cadre de la loi de finances complémentaire pour l’année 2012.

Ce programme se caractérise par une augmentation de 1 milliard de dinars par rapport au projet de loi de finances initial réservé au développement régional soit au total 6 milliards de dinars. Plus de 75% de ce budget sera alloué aux régions  démunies.

Le budget de l’emploi a été également revu à la hausse atteignant 511 millions de dinars.  Hamadi Jebali a précisé que son gouvernement ambitionne de dépasser les 25 mille postes d’emploi prévu dans le programme initial.

Plusieurs engagements pris

Le premier ministre Hamadi Jebali a formulé de nombreuses promesses parmi lesquelles l’engagement à moyen terme d’assurer un revenu à chaque foyer tunisien, de lutter contre la hausse des prix pour les ramener à des niveaux raisonnables avant le mois béni de Ramadan soit avant le mois d’août.

Échéances politiques pour 2013

Au niveau politique, bien qu’il ait affirmé que la date de fixation des prochaines élections relève de la compétence  de l’Assemblée constituante, il n’a pas pu s’empêcher d’indiquer une fourchette comprise entre mars et juin 2013.

Il a minimisé le fait de dépasser de quelques mois les délais prévus, soulignant que le plus important est que la constitution soit rédigée et les élections organisées.

Commentaires

Haut