Société

Tunisie: Journée du lanceur d’alerte, Chawki Tabib fait le bilan de la lutte contre la corruption

Tunisie: Journée du lanceur d’alerte, Chawki Tabib fait le bilan de la lutte contre la corruption

Le président de l’Instance nationale de la lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib a annoncé dans un discours lors de l’ouverture de la Journée nationale du lanceur d’alerte sur la corruption que l’INLUCC avait reçu 662 demandes de protection dont 130 en provenance de la Commission mixte. 532 qui ont été soumises au comité interne de l’Instance.

Il a ajouté que l’INLUCC a rendu 361 décisions de protection, dont 145 d’acceptation et 216 de rejet, car l’élément malveillant et de mauvaise foi a été confirmé dans la notification ou pour non-respect des conditions légales.

Tabib a révélé l’existence de nombreux problèmes ordinaux qui entravent la bonne application de la loi concernant la dénonciation de la corruption et la protection des lanceur d’alerte, appelant la présidence du gouvernement à exhorter les institutions publiques et les ministères à mettre en œuvre les décisions de protection après la fin des délais de contentieux devant le tribunal administratif, d’autant plus que le taux d’activation ne représente que 9,6% parmi les décisions de l’INLUCC, le nombre de décisions d’attribution atteignant 145 et seulement 14 d’entre elles ont été activées.

Il les a également invités à créer des structures administratives spécialisées pour poursuivre la coopération avec l’Instance, car malgré le délai de trois ans écoulé depuis l’adoption de la loi anti-corruption, seules 91 structures administratives spécialisées ont été mises en place, sur un total de 1.200 à créer.

Chawki Tabib a souligné la nécessité d’une plus grande coopération de la part du ministère de la Justice afin d’activer l’aide judiciaire auprès du tribunal administratif en ce qui concerne les conseils juridiques aux lanceurs d’alerte et a également appelé à davantage de coopération avec le ministère de la Santé et le ministère des Affaires sociales pour améliorer l’espace de conseil et de soutien aux  lanceurs d’alerte.

Il a également annoncé la création d’un espace pour guider et soutenir ceux qui signalent la corruption au siège de l’INLUCC et a annoncé le lancement de l’application “Notifier” pour faciliter le processus de signalement et éviter que les citoyens ne se déplacent au siège de l’Instance et des bureaux régionaux. Cette annonce a été faite lors de la célébration de la Journée nationale de signalement de la corruption par le biais de l’INLUCC.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut