Societe

Tunisie-La censure de deux émissions télévisées n’est que la façade d’une décision politique

Le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a publié un communiqué ce jeudi, 14 mars 2019, dénonçant la décision d’interdiction de la diffusion de l’émission « les quatre vérités » sur El Hiwar Ettounsi et la rediffusion de l’émission 50/50 sur Carthage+ concernant l’affaire du décès des nouveau-nés à l’hôpital Rabta.

L’SNJT  s’est déclaré choqué par cette décision de censure portant sur l’affaire du décès de quinze nourrissons.

Selon le même communiqué cette décision est illégale et injustifiée vu que la justice ne peut pas pratiquer la censure sur les contenus de médias. Le syndicat a comparé la situation actuelle à celle de la Tunisie d’avant-révolution, quand le pouvoir exécutif utilisait la justice pour museler la liberté d’expression.

Cette autorité n’est que la façade d’une décision politique annonçant le retour de la tyrannie et l’utilisation du pouvoir judiciaire par le pouvoir exécutif.

Dans ce sens, le SNJT a appelé tous les journalistes et les institutions médiatiques à assurer leur rôle « naturel » et à défier cet acte.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com