Tunisie – La constitution: La gestation commence à être longue, et la délivrance à se faire désirer !

Dans une interview accordée à “Akhbar Al Joumhouria”, le ministre de l’enseignement supérieur a prévenu que les travaux de l’Assemblée nationale constituante pour la rédaction de la constitution ne pourront être achevés avant 2014, des affirmations qui distillent, en filigrane, le message d’une élection reportée à 2014.

Ces affirmations sont aux antipodes de ce qu’a déclaré, hier, le chef du gouvernement Hamadi Jebali qui s’alarmait du retard que prenait l’élaboration de la nouvelle constitution.

Ces perpétuels retards envoient un signal négatif aux investisseurs étrangers et le chef du gouvernement s’est dit prêt à “agir” pour aboutir au “consensus”.

La députée d’Ettakatol, Lobna Jeribi est montée au créneau et a affirmé, ce matin, sur Shems Fm que ces déclarations remettent en cause le travail et le sérieux des députés de l’Assemblée Nationale Constituante qui s’attellent jour et nuit à doter le peuple tunisien d’un bien précieux qui mets du temps a proliférer.

La députée d’Etakatol a martelé que si les travaux prennent du retard, c’est à cause des derniers incidents survenus dans le pays notamment les évènements du 9 avril ou encore ceux de l’ambassade américaine.

Azed Badi,député du bloc Wafa s’est, à son tour,  engouffré dans la brèche et a affirmé hier sur Mosaique fm que les élections n’auront pas lieu avant 2014  justifiant cela par la lenteur du rythme actuel des travaux au sein de l’ANC.

Ces déclarations contradictoires illustrent la cacophonie qui règne au sommet de l’état et compromettent sérieusement le processus de la transition démocratique qui est censé se mettre en place.

Dans cette grande ébullition politique,où on dit la chose et son contraire, on ne sait plus à quel saint se vouer!

 

 

 

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut