Politique

Tunisie: La crise de l’enseignement secondaire, implication attendue de Béji Caïed Essebsi

Le président de la République, Béji Caïed Essebsi, s’est entretenu jeudi, 19 avril 2018, au Palais de Carthage avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, concernant la situation générale dans le pays, de l’évolution de la crise de l’enseignement secondaire, en plus des derniers préparatifs pour le succès des prochaines élections municipales.

La réunion a également examiné les mesures gouvernementales à prendre pour assurer la fourniture de produits de base sur les marchés pendant le mois sacré du Ramadan, le contrôle des prix, le contrôle des canaux de distribution et la manière de contrer les différents aspects du monopole et de la contrebande.

Par ailleurs, le  secrétaire général adjoint de l’Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT), Sami Tahri, a affirmé que l’organisation a contacté le président de la République, Béji Caïed Essebsi, pour intervenir et résoudre la crise de l’enseignement secondaire.

Tahri a ajouté que Essebsi est intercédé au cours d’une période précédente et a été en contact avec Youssef Chahed à plusieurs reprises.

Il a ajouté que “le président de la République estime que le dialogue ne devrait pas être conditionnel”, soulignant qu’il est contraire au droit international.

Il est à noter que le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, a stipulé la levée du blocage des notes pour entrer en négociations avec les professeurs.

En réponse, la fédération générale de l’enseignement secondaire a suspendu les cours depuis mardi 17 avril 2018.

Commentaires

Haut