news

Tunisie: La décision d’Ali Laarayedh de mettre Imed Daghar à la retraite d’office, est-elle une vengeance ?

Tunisie: La décision d’Ali Laarayedh de mettre Imed Daghar à la retraite d’office, est-elle une vengeance ?

Ali Larayedh, ministre de l’Intérieur a décidé la mise à la retraite d’office d’Imed Daghar, qui était jusque là directeur général du service des renseignements au ministère, rapporte le journal “El Fajr”.

Cette décision est-elle motivée par un esprit de vengeance où d’une mesure de bonne foi entrant dans le cadre d’une reforme du département de la sécurité ? Le doute est permis lorsqu’on sait que Imed Daghar avait pourchassé pendant les années 90 plusieurs dirigeants du mouvement estudiantin. Il les interrogeait lui-même à la caserne de Bouchoucha.

Selon la même source, Daghar avait poursuit plusieurs figures de l’opposition politique durant l’ancien régime. Des rumeurs circulent dernièrement dévoilant que Daghar serait impliqué dans des affaires de corruption et de torture au ministère de l’Intérieur.

Rappelons que, plus de 27 avocats ont déposé, au cour du mois de février une plainte accusant plusieurs cadres sécuritaires de meurtre prémédité et d’incitation à la haine entre citoyens, parmi lesquels figure Imed Daghar.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut