news

Tunisie – La leçon d’Abir Moussi à ceux  qui prétendent faire de la diplomatie partisane

Tunisie – La leçon d’Abir Moussi à ceux  qui prétendent faire de la diplomatie partisane

Egale à sa réputation et définitivement adepte de l’époque où le fierté et la souveraineté passent avant tout. Abir Moussi a donné une nième leçon à tous ceux qui se pressent sur les seuils des chancelleries étrangères, pour quémander une faveur, un sourire, voire un regard.

L’ambassadeur des USA Tunis, dans le cadre de la vaste offensive diplomatique qu’il a commencée ces derniers jours, a voulu approcher celle qu’on qualifie volontiers de phénomène social, Abir Moussi et son parti, le PDL.

Mais, Monsieur l’ambassadeur ne s’est, semble-t-il, pas pris de la meilleure des façons avec Abir Moussi. Il lui a envoyé un émissaire, en la personne de son second. C’était compter sans la fierté d’Abir Moussi qui ne voyait pas pour quelle raison l’ambassadeur des USA ne  daignait pas se déplacer en personne pour s’entretenir avec elle et s’est contenté de lui envoyer un subalterne.

C’est pour cette raison qu’Abir Moussi, égale à sa réputation, a remercié cet émissaire et a refusé de le rencontrer, assurant que si l’ambassadeur avait envie de l’approcher pour lui transmettre quelque chose ou pour lui en demander une autre, il n’avait qu’à se manifester en personne.

Abir Moussi s’inscrit, ainsi encore une fois, en contre sens du comportement de la nouvelle classe politique tunisienne et leur apprend que la valeur d’un politique ne se mesure pas au nombre d’ambassadeurs étrangers qu’il a demandé à voir ou sur les perrons desquels il a longuement attendu !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut