Tunisie – La LTDH appelle à arrêter de harceler les cafetiers et ceux qui ne jeûnent pas

La Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme a publié, hier lundi, un communiqué dans lequel elle condamne les violations graves des droits de l’homme commises par les forces de l’ordre, dans plusieurs villes du pays, quand elles se sont attaquées aux cafés ouverts pendant la journée et aux clients qui ne jeûnaient pas.

La LTDH rappelle que ce comportement constitue une violation grave de la Constitution qui garantit la liberté de culte et les libertés individuelles d’une manière générale. Elle a, surtout, condamné que ces descentes aient été suivies, par des arrestations des propriétaires des cafés et même de quelques clients, sans oublier l’affaire du policier qui a menacé avec son arme de service, un universitaires qui buvait son café, à Sfax.

La LTDH appelle le ministère de l’Intérieur à cesser immédiatement ce harcèlement et en appelle à la présidence de la République qui se doit d’être la garante des principes sacrés de la Constitution.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com