Tunisie – La revanche posthume de Bajbouj !

La Tunisie a vécu, hier vendredi 10 janvier, une journée et une soirée mémorables. Une journée très longue et mouvementée, qui s’est soldée par la chute du courant de l’Islam politique, qui n’a pas  résister au regain de puissance du courant moderniste et démocrate.

L’histoire retiendra cette date du 10 janvier 2020, comme celle de la journée où la Tunisie a écarté l’Islam politique, comme toujours, à la tunisienne. La Tunisie a, encore une fois, fait preuve de son exception, car, alors que les islamistes n’avaient pas cessé, depuis des années, de crier à l’éventualité d’un scénario égyptien en Tunisie, c’est un scénario pur produit maison qui les a fait chuter, avec un sursaut du sentiment patriotique et une décision de consacrer l’union nationale face aux islamistes qui ont miné le pays, sa politique et surtout son économie.

Les  islamistes se sont longtemps targués d’avoir fait imploser le parti de Feu Béji Caïed Essebsi, Nidaa Tounes, après que celui-ci leur ait raflé le butin de guerre d’entre les mains. Ils n’ont cessé de répéter, leur chef en tête, que Nidaa Tounes était fini une fois son fondateur mort et enterré.

Mais les fils de B.C.S ont réussi à montrer que l’esprit de Nidaa à sa première période n’est pas mort et que l’école politique de B.C.S est un lieu où on se forme à la vraie politique. Car ce qui s’est passé hier à l’ARP était, sans nulle contestation, l’œuvre des « fils de Bajbouj », qui ont, finalement, répondu à l’appel moult fois répété du patriarche et se sont réuni autour de l’intérêt national.

En effet, Ennahdha et ses comparses ont été détrônés, hier par les fils de B.C.S, en l’occurrence, Youssef Chahed, Nabil Karoui, Slim Azzabi, Hsouna Nasfi… qui ont réussi à dépasser les différends créés par Ennahdha et  pu inverser la vapeur, sur la dernière ligne droite.

La Tunisie entame, donc ce samedi, une nouvelle ère, grâce aux lauréats de l’école de B.C.S, qui aura été, même mort, la bête noire des islamistes.

B.C.S s’est certainement, retourné une dernière fois dans sa tombe, pour savourer le repos éternel et dormir en paix, avec la sensation et la satisfaction du devoir accompli !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut