Tunisie – La Troïka tire le tapis de sous l’UGTT

Il y a le feu, chez les gens de la Troïka. Ils veulent en faire des choses, avant la date fatidique du 13 octobre, date prévue pour le démarrage des assises de l’initiative de l’UGTT.

Du coup, c’est la cacophonie, tout le monde parle en même temps. Tout le monde dit que le calendrier, tant réclamé depuis des mois, des prochaines échéances politiques est ficelé, fin prêt.

Tout le monde déclare que le consensus a été trouvé (entre les composantes de la Troïka, comme si ils étaient les seuls concernés !).

Même le ministre du tourisme, qui, d’habitude, est très discret, s’y met. Il a déclaré à Mosaïque FM que : « que les composantes de la troïka sont presque arrivées à un accord sur la feuille de route de la prochaine période et proposera son initiative dans les jours à venir ».

Selon le ministre, « les prochaines élections, dont la date exacte dépendra des travaux de l’Assemblée Constituante, seront organisées entre juin et juillet 2013. Le régime politique que la Troïka semble préférer pour le moment est le régime présidentiel mixte ».

Le ministre a aussi parlé de l’Instance Supérieure Indépendante des Élections, dont la présidence reviendrait  à Kamel Jendoubi. Le seul problème qui persiste est celui de la façon dont ses membres seront élus.

Donc, les jeux sont faits, et l’UGTT peut remballer !

Décidément, au sein de la Troïka, ils commencent à s’affoler, ils sont prêts à des concessions, à hâter la cadence, à boucler (ou bacler) le travail en quelques semaines… Bref : Tout sauf l’UGTT… Tout, sauf Nidaa Tounes.

Oui, mais peut-on parler de consensus, quand on décide tout seul. Reste à attendre la réaction de la puissante centrale syndicale, qui pourra toujours jouer sa carte « mortelle » celle de la grève générale.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com