A la une

Tunisie – Le coup d’éclat (ou d’état) de Abdelfattah Mourou

Tunisie – Le coup d’éclat (ou d’état) de Abdelfattah Mourou

Encore une sortie médiatique bruyante du Cheikh Abdelfattah Mourou ! Mais cette fois-ci, elle est plutôt explosive et probablement, fracassante comme sortie.

En pleine crise politique dans le pays, et surtout, au sein même d’Ennahdha, Le Cheikh consent une interview au journal « Marianne » où il dit tout ce qu’il pense du mouvement et de son président, Rached Ghannouchi.

« C’est moi qui ai créé Ennahdha » !

Cheikh Mourou, commence son interview, par se réapproprier ce qui est à lui : Il déclare ainsi, à la journaliste, qu’Ennahdha, c’était lui qui l’avait créée, bien avant d’être rejoint parRached Ghannouchi. Il a, ensuite été obligé de s’en séparer à cause des divergences de vue entre lui et les « ultras » du mouvement. Puis, il a fini par s’en rapprocher en 2012.

« Ils ont gravement échoué » !

Il constate que : « Les jours passés au pouvoir par Ennahda sont une leçon : ils prouvent qu’il ne suffit pas d’être musulman pour guider les gens. Il faut pouvoir s’en faire aimer et connaitre leurs besoins ». Il accuse le parti et son actuelle direction d’avoir échoué. Il fait même le constat qu’ils sont devenus détestés par le peuple ; dans ce sens il aurait défié Rached Ghannouchi de faire ne serait-ce que deux pas dans la rue, sans protection.

« La solution : Un congrès extraordinaire du parti, pour en changer la direction » !

En conséquence, Cheikh Mourou n’y va pas par quatre chemins ! Il demande à ce que soit convoqué un congrès extraordinaire d’Ennahda pour en changer la direction qui mène le parti et la Tunisie au désastre. « Rached Ghannouchi et sa direction sont en train de faire de notre parti une affaire familiale… Qu’il soit contrôlé par des gens qui ne s’ouvrent pas à la réalité et à la modernité est une catastrophe… Je dénonce Habib Ellouz » a-t-il déclaré.

« J’ai dit à Jebali de faire ce qu’il est en train de faire » !

A la question de savoir s’il ne serait pas quelque part derrière le volte face de Hamadi Jébali, il a répondu, sans hésitation :« Bien sûr ! C’est moi qui ai soufflé à Jebali l’idée d’un gouvernement de technocrates, apolitique ! D’ailleurs il m’a pris dans son comité des sages.

« Rached Ghannouchi doit se retirer » !

Rached Ghannouchi doit, selon les déclarations de Cheikh Mourou, se retirer pour que d’autres puissent instaurer la paix sociale en Tunisie. « Nous avons besoin de dix années de paix pour faire de notre petit pays un nouveau Singapour… On n’a pas fait la révolution pour donner les clés du pays aux salafistes et aux ultras de la gauche… »

« Ennahdha va quitter le pouvoir dans quelques mois ».

« La place d’Ennahda est dans l’opposition et elle y restera pendant 20 ans ». C’est ce qu’a prédit Cheikh Mourou. Le peuple tunisien ne veut plus d’Ennahda. Elle devrait se faire oublier et faire oublier ses fautes. Il faut qu’une nouvelle génération apprenne à concilier l’islamité et la modernité. Parce que le problème de la Tunisie ne se situe pas entre les islamistes et les laïques. La clé, c’est la modernité. Sommes-nous capables d’une alliance entre l’islam et la démocratie ?

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut