[Audio] – Le danger des bases nautiques sur nos plages : Karim Helali : Qui doit faire quoi ?

Un petit retour à notre article paru à la date du 5 aout, intitulé « Témoignage Audio de Mahdia – Plages de Tunisie : Lieu de plaisance ou champ de guerre ? » où une jeune dame se plaint d’avoir failli être heurtée, si ce n’est plus, par un énergumène au volant d’un hors bord qui  travaille dans une base nautique, et qui, au moment des faits, trainait derrière lui une bouée chargées de touristes, en tentant des les renverser dans l’eau, ou plutôt, sur la tête des baigneurs.

A ce sujet, la rédaction de TunisieNumerique a contacté la police touristique à Mahdia, dont les responsables ont assuré n’avoir rien remarqué d’inquiétant, et que les baigneurs n’avaient qu’à se plaindre auprès d’eux. Voulant savoir si tout le monde trouvait les agissements des gérants de ces bases nautiques anodins, la rédaction a trouvé, sur place, un témoin de choix, en la personne de Karim Helali, député et leader au sein du parti Afak Tounes, et qui, plus est, connait son dossier, ayant été, lui-même, maire d’une grande ville, l’Ariana.

Mr Helali a eu la l’amabilité de nous confier, ci-après, ses constatations :

« L’animation créée par les bases nautiques et par la présence de multiples activités sportives sur le bord de la mer est quelque chose de louable pour le tourisme, mais aussi, pour la création des postes d’emploi. Sauf que ces activités devraient être pratiquées dans le respect strict des mesures de sécurité aussi bien pour les usagers que pour les baigneurs alentours. Or, ce que nous constatons, à Mahdia, c’est l’absence totale du respect de ces mesures…

Il m’a été donné de constater e visu, ce weekend à Mahdia de graves dépassements opérés par les gérants de ces bases nautiques, qui n’hésitent pas à dépasser les limites des aires qui leur sont dédiées, et s’approchent dangereusement des baigneurs…

Il est vrai que les hôteliers ne gèrent plus ces bases nautiques qui ont été confiées à des privés. Mais ne serait-ce que par leur proximité, ils ont un devoir de veiller à la sécurité de leurs clients et des autres baigneurs qui s’installent près de leurs plages. Ils devraient, de ce fait, mettre des agents de sécurité sur les plages pour veiller au bon respect des meures de sécurité pour les gérants de ces bases…

Il y a, par ailleurs, une part de responsabilité qui incombe à la police touristique dont les agents présents sur place, et en dehors des plaintes des baigneurs, devraient prendre l’initiative et rappeler à l’ordre ces contrevenants, pour éviter la survenue de drames…

Sans oublier la responsabilité de l’office du tourisme, mais aussi, les mairies qui devraient, aussi, avoir leur mot à dire à ce niveau, en organisant des réunions au démarrage de la saison estivale pour mieux organiser le secteur en rappellent, notamment, les règles de sécurité à respecter. Car, il existe un manuel de mesures de sécurité qui est homologué à l’échelle mondiale, et toutes les parties devraient être chargées de le faire respecter…

Il est important, aussi, de rappeler l’importance de la formation et du choix des salariés dans ce domaine, puisqu’il est inconcevable de confier la conduite de ces engins à n’importe qui».

Au final, il semble bien que les agissements des gérants et des salariés de ces bases nautiques ne soient pas dénués de tout risque, et que les responsables qui devraient veiller à faire respecter la loi, soient les seuls à l’ignorer…

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Déclaration du député Karim Hlali

Commentaires

Haut