Economie

Tunisie: Le gouvernement ne peut pas réduire les dépenses de l’Etat ni se passer des prêts, selon Ridha Chalghoum

La ministre des Finances, Ridha Chalghoum a souligné mercredi, 23 janvier 2019, qu’il n’était pas possible de réduire les dépenses de l’Etat pour payer les salaires, ni les services de la dette et les transferts sociaux, ce qui oblige le gouvernement à continuer à présenter des contrats de prêt à l’Assemblée des représentants du peuple.

Le déficit budgétaire a été réduit de 6,1% en 2017 à 4,9% en 2019, a ajouté le ministre.

En réponse aux questions des parlementaires, lors de la session plénière du Parlement, Chalghoum a révélé que 40,4% des dépenses de l’Etat sont consacrées aux salaires, 22,8% au service de la dette, 17,2% aux subventions et transferts sociaux, 2.100 millions de dinars pour les subventions liées au carburant, 1800 millions de dinars pour le matériel de base, 450 millions de dollars pour les transports, plus de 800 millions de dinars pour les transferts sociaux et 15% pour les investissements, soit 6.150 millions de dinars.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com