Societe

Tunisie – Le médecin légiste écarte la thèse du décès d’un élève de faim

Le professeur Moncef Hamdoun,  chef du service de la médecine légale à l’hôpital Charles Nicolle de Tunis, a indiqué que l’autopsie de l’élève mort subitement, hier, dans la cour de son école, a été pratiquée dans son service.

Il a écarté toute possibilité que le décès soit dû à la faim. « On ne meurt pas, comme çà, aussi subitement, de faim » a-t-il expliqué.

Le professeur Hamdoun s’est retenu de fournir la moindre indication sur la cause du décès, par respect du secret de l’instruction. Il a, néanmoins, annoncé que des prélèvements ont été pratiqués, afin de avoir si l’enfant ne portait pas une maladie qui expliquerait son décès.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut